Actualité & vie locale

Un parking de covoiturage à Kanfen

La commune de Kanfen, à proximité de Volmerange-les-Mines et de la frontière luxembourgeoise, a créé un parking de covoiturage pour limiter les stationnements sauvages.

Le parking est en fonction depuis le 1er septembre 2011 et offre 83 places, avant-tout pour les frontaliers qui pratiquent le covoiturage.

Le parking en construction, à proximité de l’axe auto-routier, Photo : Mairie de Kanfen

Par sa situation géographique, la petite commune de 1 000 habitants se voyait envahie de voitures de travailleurs frontaliers, qui se donnaient rendez-vous là avant de partager un seul véhicule.

Ils venaient souvent de Volmerange-les-Mines ou Hettange-Grande, avant de partir vers le Nord (Luxembourg) ou vers le Sud (Metz).

En stationnement sauvage, souvent près de l’école, ces voitures empêchaient les parents de stationner pour récupérer leurs enfants. Une situation qui devenaient gênante pour les habitants.

Subventionné à 70%, grâce à son titre de « parking de covoiturage », l’espace n’est malgré tout pas réservé mais ouvert à tous. Il est entièrement gratuit et le restera, du fait de la convention signée avec la Région.

Car le projet a été soutenu par le conseil régional, le conseil général de Moselle et le SMITU (Syndicat Mixte des Transports Urbains Thionville-Fensch).

Le parking de Kanfen actuellement, Photo : Mairie de Kanfen

Il a vocation a être utilisé majoritairement par les frontaliers la journée en semaine, et sert de parking pour la salle communale le soir et les week-ends, lors de manifestations.

Il entre d’ailleurs parfaitement dans le cadre du projet d’aménagement de l’espace environnant (zone sportive et future salle communale).

Le parking est à 300 mètre de l’A31 et de la RD15, une position idéale pour sa fonction première. Il est entièrement éclairé.

Depuis sa mise à disposition, le parking compte une fréquentation d’environ 65%. Un bon chiffre mais qui peut encore être amélioré.

Le maire, Me Baur, envisage l’ouverture de commerces autour de l’emplacement, un service supplémentaire pour les usagers. Ce pourrait être une boulangerie pour les fringales ou encore un pressing ou « les automobilistes déposeraient leurs vêtements le matin pour les récupérer le soir », comme l’imagine le maire de Kanfen.

En tout cas l’objectif est atteint, le stationnement sauvage a totalement disparu, de quoi soulager les parents mécontents.

Kanfen a mis en service un nouveau parking de covoiturage, en septembre 2011. L’objectif de faire disparaître le stationnement sauvage est pleinement atteint.

Ville(s) / territoire(s) :

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page